Comptes de Fées

Comptes de Fées

L'enfant

Tel le soleil qui réveil cet merveille un enfant qui s'éveil

 

Rien n'est plus pareil, il nous enchante plus haut que les parapentes

 

Il n'y a pas mieux pour nous ouvrir les yeux

 

Un enfant qui ment ?

Impossible !!

 

Un enfant ce qu'il y a de plus charmant

 

La pureté ensoleillé à l'infini, il fait rêver les femmes

qui ont toutes une âmes, les plus jeunes, les moins jeunes,

 

C'est l'amour qui sera là pour toujours d'une mère qui n'a plus

de colère face à son enfant qui deviendra adolescant, puis tout en

vieillissant donnera à son tour tout son amour.

 

 

Mai 2006

 



05/04/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres