Comptes de Fées

Comptes de Fées

On

On se plein de tout ce qui a une fin

 

On pleure à chaque douleur, chaque peur

 

On réfléchit lorsqu'il s'agit de faire une connerie

 

on aime autant qu'on nous aime

 

On oublie ce qui nous permet de vivre

 

On regarde en restant sur nos garde

 

Mais avant tout on apprend au fil du temps, un temps passant aussi rapidement

que le vent que si on nous a permis de naître et de connaître ce qui fait partie

de la vie, on nous permet de mourir.

 

 

Avril 2006



05/04/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres